Déroulement d’une Consultation en Kinésithérapie

L’ordonnance de Kinésithérapie

Ordonnance médicale standardisée : Contenu et nombre de séances

La prescription du traitement se fait moyennant ordonnance de kinésithérapie standardisée qui renseigne notamment sur le type de traitement, le nombre de séances et leur fréquence ainsi que le traitement prescrit.

Le nombre de séances maximum prises en charge par ordonnance varie suivant le type de traitement c’est-à-dire 8 en cas d’une pathologie courante, 64 en cas d’une pathologie lourde, jusque 24 pour des drainages lymphatiques manuels et 32 en cas d’une rééducation post-chirurgicale.

Les pathologies lourdes sont définies à l’annexe G des statuts de la Caisse nationale de santé et sont également affichées sur le verso de l’ordonnance standardisée. Toute pathologie qui ne figure pas sur cette liste, à l’exception de la rééducation post-chirurgicale, est considérée comme étant une pathologie courante.

Les ordonnances étrangères doivent contenir toutes les indications obligatoires telles que prévues sur l’ordonnance standardisée et elles doivent être formulées en français, allemand ou anglais. Des ordonnances prescrites dans une autre langue sont retournées car elles ne peuvent pas être traitées par les services de la CNS.

Validation de l’ordonnance

L’ordonnance doit être validée auprès de la CNS. Généralement, l’assuré remet lors de sa première séance l’ordonnance à son kinésithérapeute, qui s’occupe alors des démarches administratives nécessaires. Si les conditions administratives sont remplies, la CNS valide l’ordonnance. La validation doit être demandée dans un délai de 31 jours de la date de l’établissement de l’ordonnance médicale.

Titre de prise en charge

La validation consiste dans l’émission d’un titre de prise en charge par la CNS.

Le titre de prise en renseigne sur la durée maximale du traitement et le nombre de séances, ainsi que le taux de prise en charge.

Le traitement doit être commencé au plus tard dans les trente jours de l’établissement du titre de prise en charge.

La première séance ou BDK :

La première séance de kinésithérapie consiste en une prise de contact avec le patient. Elle dure en général de 20 à 30 minutes de tests et techniques puis 20 à 30 minutes de physiothérapie/relaxation/exercices.

C’est au cours de cette séance que le masseur-kinésithérapeute crée votre dossier patient, analyse vos examens complémentaires (radiographie, IRM, ….), réalise l’anamnèse pour essayer de comprendre les raisons de votre visite en tenant compte de vos antécédents (problèmes de santé actuels, allergies, antécédents médicaux, tests médicaux effectués, liste de vos médicaments, etc.) et en procédant à divers tests physiques, comme l’amplitude du mouvement ou la souplesse d’un geste. Il vous amènera à préciser vos symptômes et les limitations qui vous gênent dans votre quotidien. Tout cela permettra de constituer un Bilan Diagnostic Kinésithérapique ou BDK (en accord avec la prescription médicale).

Le but de ce bilan est double :

  • Etablir un programme de rééducation en fonction de vos besoins, qui peut débuter dès cette première séance ou lors de la prochaine séance
  • Choisir les actes de kinésithérapie permettant la prise en charge du patient. Le kinésithérapeute s’assure de l’adhésion permanente du patient au traitement proposé ; si cela n’est pas le cas, le kinésithérapeute s’adapte en utilisant d’autres techniques.

Le kinésithérapeute vous conseille, si nécessaire, en hygiéno-diététique et vous oriente en matière de prophylaxie (étirements, exercices ciblés, repos) pour que vos résultats perdurent entre les séances.