Définition2018-05-13T15:32:41+01:00

La Kinésithérapie

Définition

La kinésithérapie également appelée physiothérapie est une profession de santé et une science clinique. Elle emploie le mouvement dans le but de renforcer, maintenir ou rétablir les capacités fonctionnelles du patient.

La masso-kinésithérapie est la thérapie de la gestuelle humaine (kinêsis signifie le « mouvement » en grec). Elle utilise donc le mouvement ou, au contraire corrige et réduit le mouvement, par différentes techniques et/ou par la pose d’une contention, afin de rendre au corps une fonction qui s’est altérée. Par exemple, le kinésithérapeute permet au patient de retrouver l’usage d’une main après une chirurgie réparatrice, ou du moins lui apprendre à s’adapter à son nouvel état  ou encore apprendre à un patient amputé à marcher avec une prothèse.

La kinésithérapie signifie traitement par le mouvement. De ce fait, le kinésithérapeute utilise de nombreuses techniques dans le but de rééduquer le mouvement et la posture de ses patients. Il agit donc aussi bien au niveau musculaire qu’articulaire.

Un des actes principaux de la kinésithérapie est la thérapie manuelle, c’est-à-dire la sollicitation des tissus (muscles, tendons ou encore tissus sous-cutanés) du patient par différentes techniques manuelles parmi lesquelles nous pouvons retrouver le massage. La kinésithérapie utilise également différents moyens physiques (la chaleur, le froid, des courants électriques, des ultrasons, des infrarouges, la técarthérapie, les ondes de choc, …).

La kinésithérapie concerne également les techniques de kinésithérapie respiratoire des nourrissons atteints par exemple de bronchiolite, pour aider à l’entretien des volumes ainsi qu’au désencombrement. Mais également la réalisation des contentions élastiques (strapping), souple (soutien du bras, bandage coude au corps) ou rigide (corset pour immobilisation du rachis).

Cette discipline comprend la rééducation de presque toutes les pathologies médicales. Ce métier appartient au corps des rééducateurs à l’instar des orthophonistes, ergothérapeutes, neuropsychologues, psychomotriciens, et des orthoptistes.

Le kinésithérapeute

Le kinésithérapeute a une formation scientifique de niveau universitaire qui lui permet de porter au Luxembourg le titre officiel de masseur kinésithérapeute diplômé d’Etat. Il exerce son métier en étroite collaboration avec les autres professionnels de la santé.

Le kinésithérapeute possède les connaissances et les compétences pour assurer un traitement de qualité dans le domaine thérapeutique, mais il intervient également dans les domaines du bien-être, de la prévention, des loisirs, du fitness et de l’esthétique. Soucieux d’être toujours à jour concernant les nouveautés et les derniers développements en matière d’exercice, le kinésithérapeute se perfectionne régulièrement par des formations continues au Luxembourg ou à l’étranger.

Le kinésithérapeute vous aide à soulager vos problèmes, à retrouver vos capacités physiques et à reprendre une vie active en vous proposant les solutions adaptées à vos besoins.

Activités

  • Les massages, dont le drainage lymphatique manuel et la pressothérapie ;
  • La kinésithérapie respiratoire de l’adulte et de l’enfant ;
  • Les postures, les étirements musculo-tendineux et les mobilisations articulaires, à l’exclusion des manœuvres de force, notamment des manipulations vertébrales et des réductions de déplacement osseux qui sont elles propres à l’Ostéopathe ;
  • Le renforcement musculaire (sportif ou post-traumatique) ;
  • La réalisation et application de contentions souples, adhésives ou non, d’appareils temporaires de rééducation et d’appareils de postures ;
  • La rééducation sensorielle-motrice (s’adresse plus particulièrement aux troubles neurologiques) ;
  • La rééducation des troubles de l’équilibre (rééducation neuro-vestibulaire) ;
  • La relaxation neuromusculaire ;
  • Les différentes techniques de physiothérapie :
    • Electrothérapie : courant continu (ou galvanique), galvanisation, diélectrolyse médicamenteuse, le choix du produit médicamenteux étant de la compétence exclusive du médecin prescripteur et courant d’électrostimulation antalgique et excito-moteur ;
    • Utilisation des ondes mécaniques (infrasons, vibrations sonores, ultrasons) ;
    • Utilisation des ondes électromagnétiques (ondes courtes, ondes centrimétriques, infrarouges, ultraviolets) ;
    • Thermothérapie et cryothérapie, à l’exclusion de tout procédé pouvant aboutir à une lésion des téguments ;
  • La kinébalnéothérapie et hydrothérapie ;
  • La rééducation périnéo-vésico-sphinctérienne ;

Les techniques de masso-kinésithérapie sont réalisées à la suite d’un ou plusieurs bilans effectué(s) par le masseur-kinésithérapeute également appelé BDK afin d’établir un diagnostic kinésithérapique permettant d’adapter les techniques aux besoins du patient.

Le rôle général joué par le kinésithérapeute a été renforcé dans les techniques péri opératoires modernes telles que la récupération rapide après chirurgie dans la chirurgie orthopédique mais aussi viscérale en permettant la préparation et la mobilisation précoce du patient, éléments clés de son retour optimisé à l’autonomie.